Vous êtes ici : Accueil > Continuité pédagogique > Mettre en oeuvre la continuité pédagogique en voie professionnelle
Publié : 18 mars
Format PDF Enregistrer au format PDF

Mettre en oeuvre la continuité pédagogique en voie professionnelle

L’objectif de ce dispositif est de faire en sorte que tous les apprenants gardent le lien avec l’école, leurs professeurs et qu’ils poursuivent leurs apprentissages.

PRECEPTES PEDAGOGIQUES GENERAUX

-  Se fonder sur une organisation hebdomadaire concertée au sein de l’équipe pédagogique afin de structurer et de répartir le travail de l’apprenant,
-  Se montrer vigilant sur la charge de travail qu’il va devoir mener seul,
-  Prendre en compte le degré d’autonomie de tous les apprenants,
-  Privilégier les outils numériques familiers déjà utilisés,
-  S’attacher particulièrement à l’équité de traitement en termes d’accès aux ressources et de contraintes matérielles (zone blanche, nombre d’ordinateurs disponibles au sein du foyer…),
-  Didactiser les ressources pour les inscrire dans un parcours d’apprentissage à distance.

Les activités proposées s’inscrivent dans :

-  le prolongement de ce qui s’est fait en classe auparavant
-  et/ou la mise en place progressive d’apprentissages nouveaux
-  et/ou une préparation possible de ce qui sera fait dès le retour dans l’établissement.

Le travail demandé doit être régulier et doit pouvoir être réalisé dans un temps raisonnable, indiqué explicitement. L’enseignant tiendra compte de la situation « distancielle » dans laquelle se trouve l’apprenant et de l’absence éventuelle de remédiation instantanée.

Point de vigilance : ne pas entrer par l’évaluation et a fortiori par la notation mais par la consolidation et la construction raisonnée des apprentissages.

L’accrochage et le maintien du lien des apprenants avec la structure éducative sont essentiels. Il est possible, si la situation l’exige, d’avoir recours à des outils simples de communication tels que la messagerie électronique professionnelle. Dans la mesure du possible, il convient de privilégier l’usage de l’ENT et la plateforme de cours à distance : « Ma classe à la maison » du CNED (https://lycee.cned.fr).

Les IEN ET/EG de l’académie de Normandie - 18 mars 2020

PRECEPTES PEDAGOGIQUES DISCIPLINAIRES

Ils restent en parfaite cohérence avec les orientations pédagogiques de la discipline, en les adaptant au contexte particulier de l’enseignement à distance.

A - Préconisations générales

Il est essentiel de conserver le lien existant entre l’enseignant et les apprenants mais aussi entre les apprenants eux-mêmes. L’éloignement physique obligé pourrait en effet conduire à une rupture scolaire et sociale, ce que nous ne voulons pas. La situation doit donc nous amener à réfléchir au maintien des interactions entre tous. Pour cela, il faut d’abord privilégier un moyen de communication simple. De manière générale, on mobilisera les outils numériques que les enseignants et les apprenants ont l’habitude d’utiliser et qu’ils maîtrisent.

La plus grande vigilance doit être portée sur la charge de travail donnée à l’apprenant : il convient d’éviter de surcharger le programme de travail au risque de décourager l’apprenant et de le mettre en difficulté. Il ne faut pas perdre de vue que ce dernier doit travailler toutes les disciplines seul. Le travail doit donc contenir des exigences modestes et être réparti équitablement dans la discipline et entre les disciplines. Notre repère est celui des 2h hebdomadaires d’enseignement en LV en moyenne par classe. Toutefois, on ne fait pas en 2 heures à la maison ce que l’on fait en classe sous l’impulsion de l’enseignant et au sein d’un collectif qui interagit. On privilégiera des activités courtes, variées, l’objectif étant de garder la motivation des apprenants sur le long terme et de ne pas les décourager par des activités trop fastidieuses.

On gardera à l’esprit qu’une famille peut regrouper plusieurs enfants, que tous n’ont pas systématiquement accès à l’ordinateur familial, notamment quand les parents sont contraints au télétravail. On envisagera donc entre autres des phases de travail à partir d’outils préalablement donnés en classe, du cahier, éventuellement de manuels etc…

B - Recommandations pour la mise en œuvre de la continuité pédagogique en LV au LP

Explicitation :

Le travail en distanciel nécessite une explicitation plus détaillée des consignes car l’apprenant va devoir travailler en autonomie totale. Nous conseillons de donner des consignes claires, précises, explicites mais pas trop longues. La référence au temps est primordiale : il est impératif de préciser aux apprenants le temps nécessaire pour effectuer la tâche demandée et le cas échéant, fixer un délai clair de réalisation.

Pour faciliter la compréhension des enjeux du travail demandé et des consignes, on pourra fournir une fiche de séquence brève présentant les objectifs et les différentes étapes du travail demandé. Cela permettra aux apprenants de se situer dans la séquence et de donner du sens à ce qui leur est demandé.

Typologie des activités

Les activités proposées peuvent s’inscrire dans 3 perspectives différentes :

1) Le prolongement de ce qui s’est fait en classe auparavant : il peut s’agir de consolider ou d’approfondir une compétence déjà travaillée, de lire, écouter, visionner des documents en lien avec un repère culturel déjà traité qui pourra d’ailleurs être envisagé sous un nouvel angle.

2) La mise en place d’apprentissages nouveaux : si l’accès aux établissements s’inscrit dans la durée, il faudra penser à cette mise en œuvre progressive. La manière dont nous allons pouvoir conduire ces apprentissages nouveaux, les rendre accessibles et accompagner les jeunes fera l’objet d’un document complémentaire.

3) La préparation possible de ce qui sera fait dès le retour dans l’établissement : selon les principes qui régissent le travail hors la classe, on pourra demander aux apprenants de faire des recherches, en anticipation de ce qui sera abordé à leur retour.

En fonction du degré d’autonomie des apprenants et de leur degré de compétence, on portera une attention particulière à l’adaptation des supports, activités ou tâches demandées.

Confronter les élèves à des documents authentiques

De manière générale et en écho aux pratiques existantes en langues vivantes, les élèves seront confrontés à des documents authentiques en réception (compréhension de l’oral et/ou de l’écrit) pour aboutir à une production même modeste (orale ou écrite, individuelle ou collaborative, en continu, voire en interaction).

Adaptation des séquences dans le contexte distanciel

Il est tout à fait possible de s’appuyer sur les séquences initialement prévues en classes à condition de les didactiser pour les rendre accessibles à distance. Cela implique que l’on identifie clairement les points de blocage et que l’on réfléchisse aux outils, aux ressources et à l’étayage à prévoir. Ces aides (sites internet, dictionnaire en ligne, applications, documents en ligne, fichiers importés par le professeur etc…) pourront apparaître dans la fiche de séquence en face des activités concernées.

Afin d’éviter le décrochage des jeunes, il faudra prévoir des temps d’interaction réguliers entre apprenants ou entre apprenants et professeur pour accompagner et réguler les apprentissages.

Auto-évaluation et évaluation

Même s’il ne faut pas totalement exclure l’évaluation, on privilégiera une évaluation non chiffrée : il s’agit surtout de voir les progrès réalisés par l’apprenant et non le niveau atteint. Il faut en effet rester prudent sur l’évaluation des travaux qui auront été produits en autonomie, ne pas décourager l’apprenant mais tendre vers une évaluation positive et donner des pistes de progrès qui lui permettront d’améliorer ses productions pas à pas.
La question de l’évaluation et de son lien avec la perspective des épreuves certificatives fera l’objet d’une fiche complémentaire.

Agnès BOURGALET
Séverine GERMAIN
IEN Anglais-Lettres
Académie de Normandie

RESSOURCES :

Plateforme EDUSCOL LV
https://eduscol.education.fr/langues-vivantes/

Sites académiques

Ressources audio et vidéo libres et gratuites :
https://eduscol.education.fr/langues-vivantes/enseigner/ressources-et-usages-numeriques/ressources-numeriques/ressources-audiovideo-libres-et-gratuites.html
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Numerique/86/6/EIM_ORAL_615866.pdf

Produire une vidéo pédagogique :
La fiche est dédiée à l’histoire géographie, mais les outils sont tout à fait appropriables par les collègues de LV
https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/histoiregeographie/TICE/GFA_TICE/Creer_des_videos_pedagogiques.pdf

Parcours langues CNED
English for Schools, http://teachers.englishforschools.fr/

Eduthèque
Le portail Éduthèque permet aux enseignants d’accéder gratuitement à des ressources de grands établissements publics ou d’organismes assimilés exploitables en classe ou en prolongement de la classe. Une partie de ces ressources est téléchargeable en vue d’une utilisation hors ligne ou sur des portails institutionnels (ENT, Éléa, ...), sauf mention contraire précisée dans les conditions d’utilisation du partenaire. 31 offres de grands partenaires culturels et scientifiques et plus de 75000 ressources.

Sélection spéciale « culture et langues » : https://www.edutheque.fr/utiliser/cultures-et-langues.html
Inscription avec l’adresse académique. Accès : http://www.edutheque.fr/
Présentation : http://www.dane.ac-versailles.fr/IMG/pdf/memo_edutheque_thematiques.pdf
Exemples d’usages : http://www.dane.ac-versailles.fr/etre-accompagne-se-former/le-portail-edutheque#

Site ENS « la clé des langues »
Le site de la Clé des langues, fruit d’une collaboration entre la DGESCO et l’ENS de Lyon, propose d’utiles ressources pour la mise en œuvre des programmes. http://cle.ens-lyon.fr/

Les BRNE – banques de ressources numériques pour l’école
Les BRNE sont mises à disposition des utilisateurs après inscription et fonctionnent sur tout support. Les contenus sont en grande partie téléchargeables et adaptables pour une meilleure différenciation et répondre aux besoins de tous les élèves.
Inscription avec adresse mail académique. Le RNE de votre établissement vous sera demandé.

Cycle 4
• LVER Anglais : http://brne.eduplateforme.com
• LVER Espagnol : http://brne.eduplateforme.com

Présentation sur Eduscol :
https://eduscol.education.fr/cid105596/banque-de-ressources-numeriques-pour-l-ecole.html

Edubase
Une banque nationale de scénarios pédagogiques. Même remarque pour les sites académiques. Vous ne trouverez pas forcément des séquences de cours où l’élève travaille en toute autonomie.
Présentation https://eduscol.education.fr/cid57544/edubase-une-banque-nationale-de-scenarios-pedagogiques.html. Accès : https://edubase.eduscol.education.fr/

Manuel en ligne
Pour les collègues n’ayant pas de manuel, possibilité de s’appuyer sur https://www.lelivrescolaire.fr/
Tous les éditeurs mettent à disposition gratuitement les formats numériques des manuels.

Abonnement à la lettre EduNum Langues vivantes
N’hésitez pas à vous abonner à la lettre Edu_Num Langues vivantes afin d’être tenus informés des nouveautés dans le champ des Tice - http://eduscol.education.fr/langues-vivantes/edunum

Anki
https://apps.ankiweb.net/
Application qui permet de mémoriser et réviser des connaissances de manière personnalisée. Le professeur comme les élèves peuvent constituer des « paquets de cartes » correspondant aux savoirs à maîtriser (par exemple des listes de vocabulaire reliées au projet pédagogique), de les partager/télécharger avec ou sans compte. Le logiciel, accessible en ligne, sous forme d’application de bureau ou pour téléphone, calcule un rythme d’apprentissage adapté en fonction des réussites et des oublis constatés. Il permet de garder une trace des progrès et peut s’avérer utile pour les élèves, au-delà de la discipline langues vivantes. Sa documentation est accessible en ligne.